Interview : Clara et Agathe, étudiantes en M1 Psycho CESPU
Interview Etudes Portugal

Interview : Clara et Agathe, étudiantes en M1 Psycho CESPU

Temps de lecture estimé :

19-07-2023 à 13:02:00 988

Tu as fait quoi comme études avant de partir au Portugal ?

Clara: J'ai fait une licence en Psychologie à l'université Aix-Marseille, spécialisée dans la psychologie clinique.

Agathe: J'ai fait une licence à l'université Paris-Descartes orientée en Neuropsychologie.

Pourquoi avoir choisi de faire votre Master au Portugal ?

Clara: Après avoir fait des demandes dans la France entière, je n'ai pas réussi à avoir un master, donc je me suis tournée sur ce qui était mon dernier espoir, le Portugal. Je trouve que c'est une belle opportunité d'avoir l'accès à un master à l'étranger.

Agathe: Pareil, les masters en France sont trop bouchés, on n'a pas d'opportunités de faire le métier que l'on souhaite, quand le Portugal s'est présenté, je n'ai pas hésité et j'ai de suite postulé.

Comment se passe le déroulement de la formation ?

Clara: La formation se passe très bien. On a 26 heures de cours par semaine, dont 6 heures de langue portugaise, avec des matières au premier semestre plutôt tournées vers la neuropsychologie et au second semestre tournées vers la psychologie de la santé.

Vous êtes combien de Français ?

Agathe: Nous sommes neuf étudiants, nous venons d'un peu partout en France, et même certains de Nouvelle-Calédonie.

Combien de temps dure la formation ?

Clara: La formation dure deux ans, Master 1 & 2. Dans le Master 1 on a des cours pratiques et théoriques, on est évalué par semestre comme en Licence, alors qu'en Master 2 on est évalué sur la base de notre rapport de stage et de notre mémoire. En master 2 on doit faire 500 heures de stage afin de mettre en place tout le protocole expérimental pour notre mémoire. Le mémoire doit être rendu en septembre, donc septembre 2024 et après, nous avons un oral.

Où est-ce que tu peux faire ton stage en deuxième année ?

Agathe: On a eu la possibilité de réaliser un Erasmus, pour notre part, ce sera en France, mais d'autres étudiants de notre classe vont partir dans les DOM-TOM comme la Nouvelle-Calédonie ou Tahiti. Une de nos camarades va partir à Chicago. L'Erasmus nous permet de réaliser le stage où l'on veut, nous avons décidé de rentrer en France par rapport à la langue et les opportunités.

Comment se passe la relation avec les professeurs ?

Clara: Ça se passe très bien. Ils sont très disponibles pour nous, ils sont toujours à l'écoute et à nous demander si l'on va bien : si nous avons besoin de quelque chose, si l'on a des remarques à faire… Par exemple, on avait notre début de mémoire à rendre pour le 29 mai et l'on s'est rendu compte que l'on n'y arriverait pas, car on a trop de dossiers à rendre en parallèle. Nous avons demandé à notre professeur un délai d'une semaine et elle a accepté sans soucis.

Agathe: Il n'y a pas la même relation entre l'étudiant et le professeur qu'en France. Au Portugal, ils sont davantage dans la communication, ils ont le désir de créer des liens forts. Nos professeurs sont nos tuteurs de mémoire, du coup, on crée un lien avec eux et ils nous considèrent beaucoup comme des futurs collègues et non pas comme des étudiants. Le fait que l'on ne soit pas beaucoup en classe, ça donne un autre aspect pour les cours, des cours plus privatifs, c'est une chance par rapport à la France et les cours en amphi. Le lien n'est pas le même ici, ils sont beaucoup plus attentionnés, plus flexibles, beaucoup plus dans la compréhension de la charge de travail et de nos difficultés et le fait que nous soyons français, ils le prennent en compte vis-à-vis de nous et c'est vraiment bien.

En quelle langue sont les cours ?

Clara: Les cours et les examens sont en anglais. Les examens sont adaptés à nous, car nous ne parlons pas forcément très bien anglais, on a des QCM à choix unique, pas à points négatifs. Les profs comprennent le français, donc si l'on a des difficultés à s'exprimer en anglais, on peut toujours essayer en français, ou l'on peut toujours utiliser des moyens comme DeepL ou Google Translate. Il n'y a aucun soucis par rapport à la langue.

Vous parliez anglais avant votre Master ?

Clara: Pour ma part, pas du tout. J'ai toujours bâclé mes cours d'anglais au lycée et à la fac. J'ai appris sur le tas, pendant mes cours, c'était très dur au début, surtout que je suis dans une classe où tout le monde parle ou sait s'exprimer en anglais. Je ne comprenais pas trop ce que disaient les profs. Heureusement que dans notre classe, on est très soudés, mes collègues m'aidaient et me traduisaient. Le soir, c'était beaucoup de travail les premiers mois, je retraduisais tous mes cours, ç'a pris à peu près trois mois pour pouvoir me sentir à l'aise et avoir confiance en moi pour poser des questions.

Agathe: Je parlais déjà anglais, donc ce n'était pas un frein par rapport aux cours. Après forcément l'anglais du lycée est plus basé sur la vie de tous les jours, et l'anglais que l'on étudie en Master est plus basé sur du vocabulaire de psycho. Une fois que l'on a les bases de ce vocabulaire-là, ce sont souvent les mêmes mots qui reviennent, donc une fois que l'on a ces bases en anglais, c'est un vocabulaire qui est propre à la Neuro-psychologie. Pour rédiger en anglais, c'est un peu plus difficile, mais comme on n'a pas mal de devoir à faire à la maison, on peut s'aider d'outils de traduction. On n'est pas obligé d'être bilingue pour pouvoir réussir, c'est plus un avantage d'avoir les cours en anglais.

Quel est ton conseil pour les étudiants en France qui veulent faire un Master en psychologie ?

Clara: On sait qu'au début ça peut faire peur, on se dit que l'on ne connait personne, une nouvelle langue, un pays étranger, loin de ma famille, mes amis et mon chéri. Il faut foncer parce que c'est vraiment une expérience de fou. L'année dernière, ce n'était pas dans nos projets de partir à l'étranger, mais on était déterminé à faire notre master, peu importe où ça allait nous mener, et porto c'est encore mieux, c'est une ville très agréable à vivre.

Agathe: Il ne faut pas hésiter, si c'est ce que vous voulez vraiment faire et que l'on ne vous donne pas la chance en France, venez au Portugal. Vous aurez une équipe à l'écoute, des cours de qualité, le campus de la Fac est vraiment bien. Franchement, c'est une chance que l'on ne peut pas laisser passer !

Sommaire

Partager cet article

Ces articles pourraient vous intéresser



Confiance et Excellence

Confiance et Excellence
Nos établissements partenaires sont accrédités et audités par les autorités compétentes.

Vers le succès européen

Vers le succès européen
Les diplômes universitaires nationaux sont reconnus dans toute l’Europe selon le Processus de Bologne.

Respect de la législation

Respect de la législation
Les formations et diplômes permettent l’inscription dans l’ordre professionnel du pays d’exercice souhaité par le candidat.