Le guide d’installation au Portugal pour les étudiants par Antoine Careano
Infos pratiques Etudes Portugal

Le guide d’installation au Portugal pour les étudiants par Antoine Careano

Temps de lecture estimé :

25-04-2023 à 13:32:00 1657

Logement, eau, électricité, internet, voiture : le guide l’installation au Portugal par Antoine Careano

Lors de votre arrivée au Portugal, vous vous demandez tous :

« Ok, je dois trouver où vivre, avoir internet parce que sans internet, pas moyen de geeker sur la console ou de regarder la dernière saison de ma série préférée, mais sans électricité pas d’internet donc faut faire ça aussi… aaah comment faire ?! »

Cet article est pour toi si tu as besoin d’être guidé !

Le logement

Le logement est la première chose à laquelle on pense quand on s’envole vers un nouveau pays. La première chose à se demander : Y a-t-il ou non une résidence universitaire ? Y a-t-il des chambres disponibles ?

Si malheureusement, il n’y a plus de place en résidence ou qu’elle n’existe tout simplement pas : pas de panique ! Il existe heureusement d’autres solutions d’hébergement.

La location d’un logement seul ou à plusieurs (colocation) reste la meilleure solution afin de pouvoir partager les différents frais mensuels (loyer et charges). Alors, où commencer ta recherche ?

Trouver un logement au portugal

Les agences immobilières

Les agences restent les premières portes à ouvrir quand on recherche un appartement ou une maison.
ERA, REMAX, PAULO FERREIRA ... Non Stéphane Plaza n’existe pas au Portugal.

Attention !
Certaines personnes peuvent essayer de profiter des situations financières des Français et gonflent les prix ou rajoutent des frais.

Les pages Facebook

Les étudiants ont mis en place des pages Facebook où ils recensent les appartements qui se libèrent ou les colocations qui libèrent une chambre :

Du souvenir que j’ai de mes années CESPU, je sais que les professeurs et le personnel universitaire étaient assez à l’écoute des étudiants dans leurs difficultés, donc n’hésitez pas à en discuter avec eux.

Mais, une fois votre logement trouvé, pour faire toutes les démarches et les papiers nécessaires, il vous faudra un NIF, ou Numéro d’Identification Fiscal.

Le Numéro d’Identification Fiscal (NIF)

Le NIF, ou Numéro d’Identification Fiscal, est un numéro d’identité portugais. Et vous sera demandé pour toutes démarches administratives : électricité, eau, wifi, logement ...

Pour le créer, il faudra vous rendre dans un lieu appelé « Finanças » :

  • À Famalicao : Rua Ernesto Carvalho 2, 4760-143 Vila nova de famalicao
  • À Gandra : Rua Dr. José Correia Pacheco, Paredes
  • À Lisbonne : il en existe beaucoup… 12 en tout !

Attention !
Lorsque vous ferez votre demande, gardez en tête que vous êtes NON RÉSIDENT portugais même si vous louez un appartement à votre nom. Toutes les “Finanças” sont trouvables sur internet et sur Google Map. Tapez simplement « Servicios das finanças » ainsi que la ville dans laquelle vous êtes dans votre barre de recherche !

L’électricité, le gaz, l’eau, le wifi

L’électricité et le gaz

Le centre qui s’occupe de tout ça s’appelle l’EDP.

C’est un fournisseur d'électricité et de gaz, donc vous pouvez centraliser. Toutes les démarches sont réalisables par téléphone (en portugais ou en anglais). Idéalement, munissez-vous d’une ancienne facture d’électricité du propriétaire afin de faciliter la prise d’informations, de votre NIF et d’une adresse e-mail.

L’eau

Vous devrez contacter les services de l’urbanisme et de l’environnement : « servicios do ambiente e urbanos ».

Vous pouvez retrouver les adresses sur les sites internet de la ville dans laquelle vous vous trouvez. Malheureusement, vous devez prendre rdv pour pouvoir réaliser les papiers nécessaires. Il vous faudra un justificatif de domicile valable, votre carte d’identité ainsi que votre NIF.

Le WIFI

Essentiel pour regarder la dernière série Netflix ou bien geeker avec les collègues ! Le prix de la fibre est relativement abordable au Portugal. Il existe trois opérateurs : MEO, NOS et Vodafone. Comme pour les opérateurs français, certains auront des problèmes et d’autres non. Mais les trois restent de bons opérateurs. Comme pour l’eau, il vous faudra un NIF, un justificatif de domicile et votre carte d’identité.

Le forfait de téléphone

Restez avec vos opérateurs français, mais assurez-vous que votre opérateur vous propose des services à l’étranger sans frais supplémentaires. Les opérateurs portugais sont assez chers pour ce qu’ils proposent en comparaison à nos forfaits français qui sont très bons.

Maintenant, vous allez me demander : « est-ce que la carte bancaire française permet de faire des paiements de ce type au Portugal ? »

Disons que le mieux du mieux est d’avoir un compte bancaire portugais.

Il existe cependant des PAYSHOP. Ce moyen de paiement portugais hors ligne permet de payer en espèces. Le client reçoit la référence Payshop (un numéro à 13 chiffres) dans une boutique en ligne et se rend chez l'un des agents agréés pour régler en espèces.

La dernière possibilité, c'est de voir avec le propriétaire du logement directement un moyen de faciliter les transactions.

La voiture au Portugal

Pour toute personne ayant une Twingo ou toute autre voiture de course, il y a des règles à respecter au Portugal.

À votre arrivée, vous devez vous présenter à la douane afin de déclarer l’entrée de votre véhicule dans le pays. Mais attention, le papier qu’ils vont vous remettre possède une validité de 30 jours, afin de pouvoir payer les différents péages.

Les péages au Portugal sont des portiques électroniques ou “SCOUTS”, avec des installations de caméras prenant en photo votre plaque d’immatriculation. Chaque portique joue le rôle de péage, mais sans barrières. Le montant à payer est imposé, et doit être réglé ultérieurement à la poste portugaise (CTT), ou bien sur le site internet ASCENDI (groupe responsable des autoroutes portugaises).

Pour éviter toutes ces démarches, vous pouvez prendre un pass “Via Verde”, qui fait office de pass de télépéage.

La voiture au portugal

Attention !
Si vous ne réglez pas ces frais, vous serez sujet à des amendes par la « fiscalisation » ou bien par la GNR. Sachez que les montants sont alors majorés et certains étudiants ont déjà reçu des sommes à payer assez exorbitantes (presque 3 000 euros voire plus…). Donc, pensez à régulariser les situations régulièrement.

En termes de droits concernant votre véhicule, sachez que vous n’avez en aucun cas la nécessité de changer la plaque du véhicule ou de payer de taxes sur les véhicules au Portugal, selon les lois européennes sur la libre circulation des étudiants dans un pays étranger.

Cela vaut si et seulement si vous ne travaillez pas au Portugal, et sur présentation d’une déclaration de scolarité valide. Si vous êtes amené à déclarer des revenus dans le pays, vous devez déclarer votre véhicule et payer ces fameuses taxes. Vous pouvez retrouver ces réglementations sur le site europa.eu.

Mes derniers conseils

Respectez les règles du pays dans lequel vous résidez, mais attention à ceux qui en abusent ; le but étant de trouver la juste mesure entre le respect des règles et ne pas se faire avoir.

Pendant votre séjour ; je vous conseille de visiter les villes alentours. À la fois parce que le Portugal est un pays avec un patrimoine magnifique (ça se voit que je vends mon pays ?), entre les plages, les vieilles bâtisses, les vieux quartiers et j’en passe ; mais c’est aussi en rapport à vos stages ; afin de connaitre un peu les villes dans lesquelles vous les effectuerez. Comme villes, il y a bien sûr : Porto, Braga, Guimarães, Aveiro, Barcelos, Gères (pour les cascades) et pleins d’autres.

Apprenez à connaitre les autres élèves ; les groupes Facebook permettent aussi d’être au courant des petits évènements que les gens organisent ; ne soyez pas timides et profitez-en pour passer de bons moments ; on est tous loin de notre famille, de nos amis, donc même si vous êtes là pour les études, profitez du temps libre que vous avez !

Sommaire

Partager cet article

Ces articles pourraient vous intéresser



Confiance et Excellence

Confiance et Excellence
Nos établissements partenaires sont accrédités et audités par les autorités compétentes.

Vers le succès européen

Vers le succès européen
Les diplômes universitaires nationaux sont reconnus dans toute l’Europe selon le Processus de Bologne.

Respect de la législation

Respect de la législation
Les formations et diplômes permettent l’inscription dans l’ordre professionnel du pays d’exercice souhaité par le candidat.