Témoignage : Emma, étudiante en Médecine à l’EUC
Interview Etudes à l'étranger

Témoignage : Emma, étudiante en Médecine à l’EUC

Temps de lecture estimé :

18-03-2024 à 12:17:00 1066

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Emma, j’ai 20 ans et je viens de région parisienne.

Je suis en 2e année de médecine à l’EUC de Chypre et avant de décider de faire mes études de médecine à l’étranger, j’ai fait une PASS à la Sorbonne PARIS en 2021.

Malheureusement je n’ai pas eu médecine et la filière LASS ne me correspondait pas donc j’ai préféré aller à l’étranger pour poursuivre les études de mes rêves.

Comment s’est passé ton premier semestre ? Qu’est-ce qui a changé pour toi depuis ta première année ?

Mon premier semestre s’est très bien passée ! Ici à Chypre, ils se basent beaucoup sur les fondamentaux donc mon premier semestre de ma deuxième année était la continuité de mon second semestre de l’année dernière. Avec de la physiologie, de l’histologie, de l’embryologie et de l’anatomie.

Ce qui a énormément changé, comparé à ma première année, premièrement, c’est que je suis beaucoup plus à l’aise, comme un sentiment de « maison ». Après un an dans cette fac, j’ai vraiment tous mes repères, mes amies... Puis secondement, ils ont décidé de diviser notre promotion en 2 gros groupes, donc nous sommes beaucoup moins en amphi, ce qui facilite encore plus le contact avec les professeurs, si on a des questions par exemple.

Etudiants Médecine Chypre EUC - GEDS

Comment gères-tu les cours en anglais ?

Alors personnellement, je n’ai jamais eu de problèmes avec l’anglais. Étant franco-anglaise, j’ai été élevé avec les 2 langues donc c’est de façon très naturelle que je me suis adaptée à une vie qu’en anglais.

Les termes médicaux sont quasi tous les mêmes qu’en français grâce à la nouvelle nomenclature donc c’est très facile de s’adapter même pour une personne qui n’est pas totalement bilingue.

Quelle est ta méthode pour gérer ton emploi du temps entre les cours, les révisions et ton temps libre ? (Même si elle n'est pas parfaite, ou qu’elle peut changer, mais elle marche pour toi.)

Alors pour ma part, je suis constamment en train de m’adapter haha, mais ce qui fonctionne le mieux pour moi, c'est de dédier des moments stricts à mon temps libre et à mes révisions.

Par exemple, tous les jours, je m’oblige à travailler le cours que j’ai eu le matin.

J’ai découvert au fil des ans que j’assimilais beaucoup mieux mes cours sur une longue période, donc c’est vraiment essentiel pour moi d’avoir vu et fiché mon cours plusieurs fois avant de le réviser pour les examens.

En ce qui concerne mon temps libre, je consacre le samedi aprèm et le dimanche hors période de révision, complètement pour moi. C’est important de souffler et de se consacrer du temps pour soi.

La santé mentale est vraiment très importante dans des études comme celles de médecine, si la tête ne suit pas, les connaissances ne rentreront pas…

Quand et comment se déroulent les examens ?

Les examens en médecine à Chypre se déroulent par semestre et par demi-semestre.

Durant chaque semestre, on a par matière : un mid-term exam qui compte environ pour 30% de ta note finale, une note en participation (en labo) et de présence (car les cours sont obligatoires) qui compte pour 10%, un assigment qui compte généralement pour 20% et un final exam qui compte pour 50%.

La notation de l’université est type américain avec le GPA et les notes par tranche de pourcentage et par lettres. Et la moyenne qui est demandée est de 60%, un D, soit 12/20.

Quel est le plus gros changement par rapport à ta première année ? (Au niveau des études et même perso)

Pas tellement de changement, je suis toujours en résidence universitaire, car je ne voulais pas m’embêter avec un déménagement et surtout mon appart me convient bien donc j’ai décidé d’y rester. C’est surtout la proximité avec la fac pour le coup qui est le plus gros point fort !

J’ai eu la chance d’assister à 2 neurochirurgies de mon professeur de “Skull based anatomy”, c’était extraordinaire ; un vrai rêve qui devient de plus en plus réalité. J’ai pu tenir l’aspiration, les équateurs et aidée par l’interne, faire des points de suture !! J’ai eu la chance d’assister à 2 neurochirurgies de mon professeur de “Skull based anatomy”

Niveau perso, j’ai pris de l’expérience et une grande maturité en habitant à l’étranger loin de ma famille.

Les nombreuses rencontres avec des étudiants du monde entier me forgent, un nouvel œil sur le monde que je n’avais pas en étudiant en France.

J’ai pu faire un stage au Canada l’été dernier, ce qui m'a permis d’encore plus me construire en tant que jeune femme.

Peux-tu parler de ton stage au Canada ?

OUI !

Alors j’ai effectué un stage cet été d’un peu plus d’un mois au Canada dans l’une des facultés les plus réputées du pays : L’UBC. J’ai choisi de faire mon stage en psychiatrie et en pharmacologie.

La psychiatrie est un domaine qui m’intéresse énormément et pouvoir étudier les relations des maladies, psychiatrie et leurs interactions pharmacologiques était une expérience incroyable.

C’est la fac (l’EUC) qui m'a proposé le stage, j’ai candidaté en janvier dernier sans penser être prise. Et finalement, j’ai eu un retour positif et je me suis, encore une fois, lancée dans l’aventure haha.

Stage en psychiatrie et en pharmacologie UBC Canada

Je suis partie avec 3 amis français de ma promo et on a pu faire de nombreuses rencontres inoubliables !

Par hasard, on a même pu rencontrer des étudiants en médecine de l’EUC branche Frankfort, c’était très drôle !

J’ai pu faire des dissections et des autopsies ! L’enfant qui rêvait d’être un jour dans cette situation a enfin réalisé son rêve !!

Comment se passe la vie étudiante pour toi ?

Ma vie étudiante est tout ce que j’imaginais quand j’étais petite en fait !

Profiter avec mes copines, sortir, aller au resto… je me sens vraiment épanouie à ce niveau-là. Bien sûr, hors période examens, on sort le week-end, la vraie « vie étudiante » quoi !

Hors période examens, on sort le week-end, la vraie « vie étudiante » quoi !

Comment se passe le financement de tes études ? Est-ce que tu as fait un prêt, bourse, un travail ?

On a décidé avec ma famille de faire moitié-moitié, entre apport personnel et prêt étudiant.

En y réfléchissant, on a trouvé ça plus intelligent, c’est un réel investissement que je fais pour ma future carrière.

De plus, à côté, j’ai récemment eu un job étudiant qui me permet de mettre de l’argent de côté pour mes futurs stages d’été. Je prévois après mes 6 ans de Med School de faire mon internat aux États-Unis et pour cela, il faut faire énormément de stages. Donc, je veux vraiment mettre de l’argent de côté pour pouvoir payer ces stages.

Peux-tu me donner les raisons qui te font aimer ton université ?

L’université européenne de Chypre offre une ouverture médicale mondiale et une approche beaucoup plus pratique qu’en France.

On a vraiment un apprentissage spiral ici, pas tout d’un coup comme en France par exemple. Évidemment beaucoup moins de pression par l'inexistence de concours et surtout par la bienveillance de corps professoral.

Le fait de la proximité aussi avec les professeurs, si on ne comprend pas le cours, on peut leur envoyer un mail pour qu’il puisse nous réexpliquer.

Et dernièrement les laboratoires/ TP dans chaque matière, ce qui pour moi est indispensable pour l’apprentissage.

Un conseil pour les futurs candidats qui veulent faire médecine ?

J’en ai pleins haha !

Mais si je devais donner les indispensables, cela serait de ne pas baisser les bras face aux échecs.Cela parait bateau et revu, mais c’est en échouant qu’on apprend le mieux !

Ensuite, si tu es réellement déterminé et que tu travailles pour, il n’y a pas de raison que tu échoues.

Partir étudier tout seul à l’étranger dans une langue qui n’est pas notre langue maternelle peut sembler effrayant, mais je vous assure que c’est la plus belle expérience de ma vie et que pour rien au monde, je ferais un choix différent sur ça !

Foncez et vivez, car c’est bien trop dur de regretter haha

Et enfin, c'est plus un conseil général d’étudiant de médecine, si tu hésites entre médecine et dentaire, soit au courant que les études de médecine requièrent beaucoup de temps et de sacrifices même à l’étranger !

Sommaire

Partager cet article

Ces articles pourraient vous intéresser



Confiance et Excellence

Confiance et Excellence
Nos établissements partenaires sont accrédités et audités par les autorités compétentes.

Vers le succès européen

Vers le succès européen
Les diplômes universitaires nationaux sont reconnus dans toute l’Europe selon le Processus de Bologne.

Respect de la législation

Respect de la législation
Les formations et diplômes permettent l’inscription dans l’ordre professionnel du pays d’exercice souhaité par le candidat.