Kinésithérapie
Kinésithérapie photo 1
Kinésithérapie photo 2
Kinésithérapie photo 3
Kinésithérapie photo 4
Kinésithérapie photo 5

Licence*
en Kinésithérapie (Physiothérapie)

Durée

4 ans

ECTS

240

Langue

EGAS MONIZ et CESPU


ICOM



1ère année en Français
Années suivantes en Portugais

Cursus totalement en français

Où ?

CESPU - EGAS MONIZ - ICOM

Numerus Clausus

- Cespu campus de Gandra
- Cespu campus de Famalicao
- Egas Moniz campus de Monte de Caparica
- ICOM de Malte

40 places
40 places
40 places
40 places

Période de
candidature

Du 1 er janvier au 31 mai
de chaque année

Pré-requis

Bac S ou Nouveau Bac et
SVT ≥ 10 à l'examen national du Bac

Diplôme

Kinésithérapeute

Validité du diplôme

Dans toute l'Europe
(Processus de Bologne)

Télécharger le plan d'étude

* Qu’est ce qu’une Licence ?

Au Portugal, une Licence est une formation universitaire ou polytechnique de 4 années. La Licence en Kinésithérapie (Physiothérapie) est accessible aux titulaires d’un Baccalauréat Général Scientifique (Baccalauréat S ou Baccalauréat Générale 2021 ou supérieur) avec la moyenne ou plus en Sciences de la Vie et de la Terre en spécialité de Terminale.

Vous souhaitez devenir kinésithérapeute et obtenir un diplôme reconnu dans toute l'Europe ?

Le cursus de Licence en Kinésithérapie (Physiothérapie) a une durée de quatre ans (soit un total de 240 ECTS). Il est accrédité par l’Agence d’Evaluation et d’Accréditation de l’Enseignement Supérieur A3ES. Au cours de la formation, vous obtenez les connaissances et les compétences nécessaires à l’exécution de votre futur métier de kinésithérapeute. Dès la deuxième année, un enseignement pratique sur patients est mis en place sous le contrôle de kinésithérapeutes professionnels.

Un kinésithérapeute agit sur prescription médicale. Il effectue des actes pouvant prévenir ou rétablir la modification des capacités fonctionnelles de ses patients. Il peut travailler seul ou avec des associés, en libéral comme en milieu hospitalier, dans des centres de rééducation ou encore des établissements thermaux ou des maisons de retraite.

Pour constituer votre dossier de candidature,
vous allez être redirigé vers la plateforme Hippocrate

Créer ma candidature maintenant

Dans les Université CESPU de Porto et Egas Moniz de Lisbonne, les cours sont entièrement dispensés en français durant la première année. Les cours intensifs de Portugais sont obligatoires et vous permettent de vous préparer à suivre le reste du cursus en langue portugaise et à parler la langue de vos patients. Le niveau B1 sera exigé en fin d’année.

Stage intensif de 30h
en langue Portugaise
avant la rentrée

Première année
d'étude en
langue Française

Cours de Portugais
tout au long
de la première année

Illustration kine

Le cursus de kinésithérapie
au Portugal

A la CESPU au campus de Famalicao il est possible de faire la double formation Kiné (4 ans) + Ostéopathie (2 ans au lieu de 4) afin d’obtenir le double diplôme Kiné + Ostéo. Cette double formation permet à la fois d’exercer le métier de Kinésithérapeuthe (le plus souvent conventionné et remboursé par la Sécurité Sociale en France) et d’Ostéopathe (honoraires libres non remboursables par la SS mais parfois par les mutuelles santé). Cette double formation permet une double pratique permettant de mieux soigner un grand nombre de pathologies.

ATTENTION : L’université CESPU de PORTO propose aux étudiants en Ostéopathie d’obtenir les deux diplômes, Ostéo / Kiné, lors d’un cursus de 7 ans. Les matières validées dans un cursus étant reconnues dans l’autre. A titre de comparaison, l’obtention des deux diplômes en France obligerait à effectuer les deux cursus séparément et donc, à effectuer 10 ans d’études. Cette double formation est très appréciée par les professionnels en France. Ce cursus complet, effectué dans un cadre agréable, sous la direction d’enseignants de haute qualité est un gage de professionnalisme et vous ouvrira des portes lors de votre arrivée dans le marché du travail.

Bon à savoir :
Un programme de mobilité européenne ERASMUS+ est également proposé, de même que sont établis des accords bi-latéraux privilégiés avec un grand nombre d’Universités Européennes et des centres médicaux ou de rééducation notamment en France.

A ce sujet un grand nombre de nos étudiants font des stages en centre de rééducation en France, dans le cadre d’accords de partenariats contractuels avec des établissements agréés par les Agences Régionales de Santé. Cela facilite le retour des diplômés vers la France au moment de s’inscrire au sein de l’Ordre des Masseurs Kinésithérapeuthes.

Cette année des étudiants ont été admis en Erasmus + à l’Université Catholique de Valence, à l’Université Rovira i Virgili, l’Université Complutense de Madrid, à l’Université degli Studi de Sassari, la South-Eastern Finland University de sciences appliquées.

Questions
fréquentes

GEDS ne passe de contrat qu’avec les Universités et Établissements d’Enseignement Supérieurs relevant de la DGES (Direction Générale de l’Enseignement Supérieur Portugais). La DGES est l’organisme public qui dépend du Ministère de l’Enseignement Supérieur Portugais qui seul est habilité à délivré une autorisation d’exercice à une Université au Portugal.

GEDS ne travaille qu’avec des établissements audités par A3ES l’agence officielle d’accréditation des formations au Portugal

Directement au sein de l’Université auquel l’étudiant est admis à Porto (Gandra et Famalicao pour l’Université CESPU), à Coimbra (Pour l’Ecole Universitaire Vasco de Gama – EUVG) et à Lisbonne (Monte de Caparica pour l’Université Egas Moniz ).

Les études se déroulent en français (pour les francophones) en première année dans tous nos cursus proposés (sauf pour les études de soins infirmiers où les cours sont en portugais dès la première année). Les cours sont en portugais à partir de la deuxième année. Attention ! Chaque Université organise des cours de portugais intensifs dès la rentrée. Ces cours sont sanctionnés par un examen qui requiert d’avoir un niveau B1 de portugais avant d’aborder le traitement de patients. L’échec à cet examen peut avoir des conséquences sur la poursuite des études.

Avant la rentrée universitaire, un stage intensif de portugais est proposé et est vivement recommandé. Durant la première année, les universités organisent des cours intensifs de langue. Mais il est évident que l’immersion dans la vie quotidienne du pays est indispensable pour l’apprentissage de la langue.

Conformément aux directives européennes (Directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil), les formations s’effectuent selon la réforme LMD (processus de Bologne).

Elles conduisent au diplôme d’État Portugais qui permet d’exercer dans tous les pays de l’Union Européenne (UE) y compris la France. Les formations d’excellence de nos Universités partenaires permettent aux étudiants, après l’obtention de leur diplôme, d’exercer où ils le souhaitent dans l’Union Européenne et dans les pays reconnaissant les diplômes Européens.


Ainsi, nos étudiants diplômés travaillent en Angleterre, en Espagne, en Italie, en France, en Suisse, en Belgique et au Portugal.

Le processus de Bologne est de droit concernant les diplômes de Médecine Dentaire et de Médecine Vétérinaire.

Concernant les formations paramédicales (Kinésithérapie, Podologie, Soins infirmiers, Nutritionniste, Ostéopathie) un dossier complet que nous vous aiderons à préparer devra être présenter pour accord à la Direction Départementale à la Jeunesse, aux Sports et à la Cohésion Sociale pour validation des acquis (heures de formation pratique, domaines de formation) avant l’inscription au Conseil de l’Ordre. La commission d’autorisation d’exercice des professions paramédicales est régionale. Elle est composée du Préfet, d’enseignants, de médecins, de personnalités extérieures et d’un représentant de l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeute. Elle est souveraine dans l’évaluation du cursus des étudiants. Elle peut décider d’imposer des mesures compensatoires sous forme de stages non rémunérés dans des structures de santé. Ces mesures compensatoires peuvent être de 1 à 6 mois. C’est la raison pour laquelle, nous avons, en accord avec les Universités de Porto et Lisbonne demandé aux étudiants en Kinésithérapie d’effectuer deux fois un mois de stage (fin de troisième et fin de quatrième année) dans une structure de soin française (Ehpad, Centre de rééducation, CSS, réadaptation cardio-vasculaire, neurologique, gériatrique, pédiatrique). Ces stages ont pour but de familiariser le futur diplômé avec les structures de soin françaises, la nomenclature de la sécurité sociale, et de compléter leur formation dans certains domaines spécialisés.