Combien gagne un médecin généraliste en France ?
Métier

Combien gagne un médecin généraliste en France ?

Temps de lecture estimé :

26-05-2023 à 12:50:00 43875

Qu'est-ce qu'un médecin généraliste ?

Un médecin généraliste, aussi souvent appelé médecin de famille, joue un rôle crucial dans le système de santé. Il est le premier point de contact pour les patients de tous âges et de toutes conditions de santé. Il évalue les symptômes, pose des diagnostics, prescrit des médicaments et dirige les patients vers des spécialistes si nécessaire. Son rôle englobe une variété de maladies et de conditions, ce qui requiert une connaissance médicale vaste et actualisée.

Le médecin généraliste joue également un rôle important en matière de prévention et d'éducation à la santé, guidant les patients pour un mode de vie sain et une gestion optimale de leur santé. Le médecin traitant est une façon pratique pour la Sécurité Sociale de vérifier qu’un médecin généraliste est attitré à chaque patient pour pouvoir s’en occuper prioritairement.

Le salaire moyen d'un médecin généraliste

Pratiquer la médecine générale en France offre une rémunération significative et compétitive. En effet, le salaire moyen d'un médecin généraliste en France est estimé à 79 200 € brut par an, ce qui équivaut à environ 4 510 € net par mois. Cette somme représente une augmentation de 93%, soit 2 170 €, par rapport au salaire moyen en France, soulignant ainsi l'importance et la valeur de cette profession dans l'économie française.

Il convient de noter que la rémunération d'un médecin généraliste peut varier considérablement en fonction de son expérience et de sa progression de carrière. Pour un médecin généraliste débutant, la rémunération peut commencer à 33 300 € brut par an, un montant qui peut sembler modeste comparé à la rémunération moyenne, mais qui reste néanmoins attrayant pour un professionnel en début de carrière.

Le Salaire moyen d'un Médecin Généraliste

Au fur et à mesure que le médecin généraliste gagne en expérience et en compétences, son salaire a tendance à augmenter. En fin de carrière, un médecin généraliste peut espérer atteindre une rémunération de 170 000€ brut par an. Ce chiffre illustre non seulement la reconnaissance monétaire de l'expertise et de l'engagement à long terme dans le domaine médical, mais souligne également l'opportunité de croissance financière significative dans la carrière d'un médecin généraliste.

En outre, les médecins généralistes peuvent également augmenter leurs revenus par le biais de consultations. Cela peut constituer un complément de revenu significatif en fonction du nombre de consultations réalisées.

En somme, la profession de médecin généraliste offre un salaire attractif et compétitif, avec des opportunités de croissance financière au fil de l'expérience et de la progression de carrière

Combien gagne un médecin généraliste par consultation ?

En ce qui concerne la consultation, un médecin généraliste en France gagne en moyenne 31 € par consultation. Cela peut varier en fonction du temps passé avec le patient, de la complexité de l'examen et d'autres facteurs.

Combien gagne un médecin généraliste à la retraite ?

Enfin, une question fréquemment posée concerne le montant que gagne un médecin généraliste à la retraite. En juin 2021, les médecins libéraux retraités en France ont reçu une pension s’élevant en moyenne à 2.699 € par mois. Cela peut varier en fonction des années de cotisation et d'autres facteurs. Étant une profession libérale, la majorité de la profession souscrit à des plan d’épargne retraite afin d’obtenir une complémentaire plus tard.

Secteur public contre secteur privé : Où pratiquer en tant que médecin généraliste ?

Dans le monde médical français, les médecins généralistes peuvent choisir de pratiquer dans le secteur public ou privé. Chaque secteur présente des différences notables qui peuvent influencer ce choix.

Secteur public contre secteur privé : Où pratiquer en tant que médecin généraliste ?

Liens institutionnels et hiérarchie

Dans un hôpital public, le médecin est lié à l'institution par son statut de praticien hospitalier, sous l'autorité hiérarchique du directeur de l'établissement pour toutes les questions non liées à la pratique médicale. Par contre, dans une clinique privée, le praticien est lié à l'établissement par un contrat d'exercice, c'est une relation d'entreprise à entreprise.

Rémunération et temps de travail

En moyenne, un praticien hospitalier gagne 7445€ nets par mois, et peut également percevoir des honoraires additionnels pour un exercice libéral qui ne peut excéder 20% de son temps de travail. Le temps de travail dans les hôpitaux publics est fixé à dix demi-journées par semaine, sans que la durée du travail puisse excéder quarante-huit heures. À l'opposé, un praticien libéral gagne en moyenne 8845€ nets par mois et est payé à l'acte par l'assurance maladie. Le praticien libéral organise lui-même son emploi du temps et ses revenus sont fonction de son activité, ce qui lui permet de mieux concilier vie privée et vie professionnelle

Patrimoine et responsabilités

Un praticien libéral a la possibilité de se constituer un patrimoine lié à son entreprise et sa patientèle, ce qui n'est pas le cas pour un praticien hospitalier dans un hôpital public. Cependant, un praticien libéral paye plus cher son assurance RCP (Responsabilité Civile Professionnelle) car en cas de problème avec un patient, c'est lui qui est responsable. Dans le public, c'est l'établissement qui porte la responsabilité

Retraite et avantages sociaux

En ce qui concerne la retraite, les praticiens hospitaliers cotisent à l'IRCANTEC, qui leur offre une retraite calculée en fonction de plusieurs critères, notamment la durée de cotisation. Les praticiens libéraux cotisent quant à eux à la CARMF, il est vivement conseillé à ces derniers de souscrire à une assurance retraite complémentaire privée car la cotisation à la CARMF offre naturellement moins d'avantages.

Le statut de praticien hospitalier offre certains avantages face aux risques tels que la maternité ou la maladie. Les médecins libéraux s'associent souvent pour mettre en place des accords compensant le manque d'avantages statutaires et offrant des prestations similaires, comme un soutien financier pendant la grossesse ou la maladie par exemple.

La réforme des retraites de 2023 modifie l’organisation des caisses de cotisations et il est encore trop tôt pour en détailler les nouveautés.

En conclusion, le salaire d'un médecin généraliste en France peut varier considérablement en fonction de l'expérience, du lieu de pratique et d'autres facteurs. Cependant, il est clair que la profession de médecin généraliste offre un salaire compétitif, à la fois pendant la carrière active et à la retraite.

Études pour devenir médecin généraliste et avantages d'étudier à l'étranger

Études pour devenir médecin généraliste

Pour devenir médecin généraliste, il faut s'engager dans un long parcours académique qui commence généralement par un baccalauréat scientifique, suivi de 6 ans d'études de médecine en université. Après l'obtention de leur diplôme, les futurs médecins généralistes doivent effectuer 3 années supplémentaires de formation en médecine générale.

Étudier à l'étranger : l'exemple de l'Université Européenne de Chypre

Il existe aussi la possibilité d'étudier à l'étranger, ce qui peut présenter plusieurs avantages. Un exemple intéressant est celui de l'Université Européenne de Chypre. Cette institution offre un programme de médecine de six ans qui mène à un diplôme de Docteur en Médecine et propose également des diplômes de troisième cycle spécialisés pour les scientifiques médicaux et biomédicaux. Les diplômés sont préparés pour avoir un impact direct sur la vie des gens en tant que médecins.

L'université dispose d'installations de simulation médicale et de laboratoires pilotés par la technologie, d'un corps professoral engagé, y compris des lauréats du prix Nobel, avec de vastes réseaux de recherche, et offre une formation clinique dans des hôpitaux publics et privés. Le programme respecte pleinement les normes de soins de santé de l'UE et internationales.

Les candidatures internationales des pays francophones sont intégralement gérées par la GEDS via la plateforme Hippocrate.IO. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur notre site.

La médecine est une carrière dynamique qui vous mettra constamment au défi d'aller au prochain niveau, d'interagir avec une variété de personnes et de rester à la pointe de la recherche et de la découverte. C'est une profession où l'innovation scientifique a une application pratique dans la résolution de problèmes réels et où vos compétences seront en demande pour un emploi immédiat ou une spécialisation, le milieu universitaire et/ou la recherche. Peu de carrières offrent un tel défi, une telle récompense et une telle reconnaissance.

Sommaire

Partager cet article

Ces articles pourraient vous intéresser



Confiance et Excellence

Confiance et Excellence
Nos établissements partenaires sont accrédités et audités par les autorités compétentes.

Vers le succès européen

Vers le succès européen
Les diplômes universitaires nationaux sont reconnus dans toute l’Europe selon le Processus de Bologne.

Respect de la législation

Respect de la législation
Les formations et diplômes permettent l’inscription dans l’ordre professionnel du pays d’exercice souhaité par le candidat.