Un diplômé en kiné de la CESPU répond à vos questions les plus fréquentes
Interview Etudes à l'étranger

Un diplômé en kiné de la CESPU répond à vos questions les plus fréquentes

Temps de lecture estimé :

15-04-2023 à 14:18:00 1859

GEDS a sélectionné les questions que vous nous posez le plus souvent à propos de la kinésithérapie et a décidé de laisser Antoine Careano vous répondre, un diplômé de la CESPU en kinésithérapie !

Y a-t-il un concours en fin de 4e année ?

“Si par concours, tu entends “thèse”, alors oui.
La 4ᵉ année est divisée en 3 parties :

  • Les stages qui représentent la totalité de l’année ; en tout ce sont quatre stages dans quatre locaux différents.
  • La "thèse"
  • Des séminaires en lien avec la création d’un cabinet

Ensuite, la thèse est généralement par groupe de trois étudiants à CESPU, pour cela, choisissez bien les personnes avec qui vous travaillerez !”

Faut-il rendre un mémoire ? En français ou en portugais ?

“Comme dit précédemment, il y a bien une thèse à rendre. Et bien sûr, vous êtes au Portugal, alors vous devrez la rédiger en portugais. Mais ne vous inquiétez pas, vous êtes épaulés par de merveilleux professeurs qui se feront une vraie joie de vous aider ! De plus, en 4ᵉ année, votre niveau de portugais est suffisant pour pouvoir réaliser votre thèse. Malgré quelques tournures soutenues, pas de panique, vous êtes aidés.”

Est-ce que tous les stages doivent être faits au Portugal ?

“Les stages doivent en grande majorité être réalisés au Portugal. Vous serez néanmoins autorisé à en faire un seul en France, en 4e année. Certaines conditions doivent être réunies si vous souhaitez le faire dans un local en France. Pour cela, il faudra se diriger vers le régent des kinés de chaque université, car l’école doit visiter l'éventuel local afin de définir s'il remplit les attentes de la faculté.”

Suis-je aidé par l’université dans ma recherche de stage ?

“Oui, l’université vous aide dans votre recherche de stage. L’université a plusieurs partenaires et place ses étudiants chez ses partenaires de confiance.

Les étudiants ayant obtenu les meilleurs résultats choisissent en premier leur lieu de stage : plus votre classement est meilleur, plus vous aurez de choix de lieu de travail. Pour cela, bien travailler reste la clé !

Certains cabinets sont loin des universités, pour cela avoir un véhicule est nécessaire.”

Les examens sont-ils en portugais ? Suis-je pénalisé sur mon niveau de portugais ?

“Votre première année est en français, donc vos cours sont en français ainsi que vos examens de première année.

À partir de la 2e année, les choses se corsent un peu. Les cours passent en portugais et les examens aussi. Mais rassurez-vous, les professeurs sont très compréhensifs et à l’écoute des élèves. Ils ont conscience de la difficulté de la langue portugaise, alors ne vous inquiétez pas, et essayez juste de vous faire comprendre le mieux possible et de manière simple !”

Si je rate des examens, est-ce que je redouble ?

“Bonne question !

Il faut savoir que pour réussir vos examens, vous devez avoir la moyenne : soit au-dessus de 9,5. (Si vous avez 9,8 on arrondit au point supérieur, pour donc avec 9,8 ils considèrent que vous passez à 10 ! Même si… s’il vous plaît visez le 20 ! Toujours viser le sommet comme on dit !)

Maintenant que se passe-t-il si vous avez en dessous de 9,5 ?

Déjà, ce n'est pas bien ! Ensuite, pas de panique. Vous devrez aller aux rattrapages, qui sont généralement en fin de semestre. Au Portugal, lorsque l'on va au rattrapage, on dit que l'on va "Chumber" (dans un portugais très français) Dites-le aux professeurs, ça leur rappellera bons souvenirs ! Si votre note au rattrapage est de 19 ! Bravo, vous avez 19 dans votre matière.

Maintenant, vous allez me dire : “D’accord et si je me loupe à mon rattrapage ?”

Pas de chance, il faut le faire pour se louper. Mais ça arrive ! Il existe donc une “époque extraordinaire" en début d’année suivante, qui vous permet de repasser un rattrapage loupé. UN SEUL ET UNIQUE RATTRAPAGE, toute matière confondue. Donc, essayez d’en avoir le moins possible.

Ensuite pour finir, est-ce que l’on peut redoubler ?

Oui, chaque fin d’année, vous devez faire valider un certain nombre d’ECTS (crédits européens). Si vous n’avez pas assez d’ECTS validés… alors, vous redoublez.

OU BIEN

Imaginons que vous avez une matière comme biologie, que vous avez loupé jusqu’au bout (même en époque extraordinaire vous vous êtes loupé). Alors, vous pouvez passer en 2ᵉ année MAIS avec cette matière en plus dans votre emploi du temps ! C'est une alternative mise en place afin de ne pas retarder l'avancée de l'élève, mais ça impose une charge de travail en plus ! Ainsi tout réussir du premier coup en bon étudiant comme il faut est la meilleure voie ! N'hésitez pas à demander de l’aide aux professeurs, aux élèves des années supérieures, etc”.

Est-ce que je peux ne pas obtenir mon diplôme ?

“Cette question est assez étrange... Dans le sens où vous disposez d’une opportunité en or d’aller dans un pays étranger afin de réaliser votre rêve. Elle me permet en soi aussi de vous dire que même si vous avez le temps pour des loisirs, n’oubliez pas que ce sont des études de santé malgré tout. Vous aurez des patients entre les mains. Cette réponse peut paraitre très sérieuse, et elle l’est !

On ne doit pas se donner le choix entre avoir son diplôme et ne pas l’avoir. Faites tout, absolument tout pour réussir ! Et vous verrez que cette question ne nécessite même pas de réponse !

Mais si vous voulez une réponse claire et précise… Ne travaillez pas, n’étudiez pas et vous n’aurez pas de diplôme, oui… ”

Le diplôme est-il valable en France ?

Bien sûr, le diplôme est européen. Ainsi, il est valable en France, en Allemagne, en Pologne etc. La France demande une “équivalence” de diplôme qui se fait à partir de commissions régionales, ou bien à partir de la commission européenne aux vues de l’obtention de la carte européenne de santé. Tout cela sera évoqué dans un prochain article dédié aux étapes post-diplôme, ne vous inquiétez pas ! Mais bien sûr, le diplôme est valable en France si on ne compte pas cette étape intermédiaire.

Après l’obtention de son diplôme, faut-il s’inscrire à l’ordre portugais ou français ?

Il faudra s’inscrire aux deux. Mais chaque chose en son temps !

Il faudra s’inscrire à l’ordre portugais en premier, afin de poursuivre les démarches administratives nécessaires pour réaliser votre commission d’équivalence, ensuite, il faudra se désinscrire de l’ordre portugais pour s’inscrire à l’ordre français lors de vos débuts d’activités. Mais tout cela sera expliqué dans un prochain article.

Y a-t-il forcément des heures de stages compensatoires lors du retour en France ?

Lors de votre passage en commission, une mesure compensatoire peut vous être imposée comme un stage, ou bien une épreuve (un genre d’examen pratique) afin de compenser vos petites lacunes, ou combler les heures de stages qui manque par rapport aux normes françaises.

Elles ne sont pas imposées à tout le monde, cela dépend beaucoup du jury qui examine votre dossier et là, j'ai envie de dire que c’est au petit bonheur la chance ! Donc non, elles ne sont pas toujours exigées, essayez surtout d’avoir une répartition équilibrée des heures de stages dans chaque matière !

Sommaire

Partager cet article

Ces articles pourraient vous intéresser



Confiance et Excellence

Confiance et Excellence
Nos établissements partenaires sont accrédités et audités par les autorités compétentes.

Vers le succès européen

Vers le succès européen
Les diplômes universitaires nationaux sont reconnus dans toute l’Europe selon le Processus de Bologne.

Respect de la législation

Respect de la législation
Les formations et diplômes permettent l’inscription dans l’ordre professionnel du pays d’exercice souhaité par le candidat.